La dépression souriante n’est pas un diagnostic clinique à proprement parler. Mais elle concerne une grande quantité de personnes. . Chez Hello Karma, et dans mon cabinet de sophrologie, j’ai constaté la montée en puissance de cette dépression souriante. Les injonctions à POSITIVER semblent étouffer les émotions réelles ressenties.

Comme si la société refusait aux personnes le droit d’afficher une baisse de forme, montrer sa tristesse, parler d’une émotion négative. La seule réponse proposée est répétée jusqu’à saturation : il faut positiver. Or toutes les émotions sont précieuses. Elles signalent une véritable connexion à soi, et au monde justement. Se couper de ses émotions pour entrer dans cette danse artificielle du tout va bien provoque une dépression souriante.

Dans cet article engagé, voire militant, nous verrons comment se réconcilier avec ses émotions profondes, pour les vivre dans la vérité.

Dépression souriante, les symptômes

Une dépression souriante peut survenir rapidement après une rupture amoureuse, un changement brutal au travail. Elle peut également s’installer petit à petit, sur quelques mois, par paliers successifs. Une forme de lassitude, difficile à exprimer. Ces paliers sont alors difficilement détectables.

L’impression de ne plus être soi est la plus fréquente, dans mon expérience. On ne se sent plus à sa place, comme si on s’était perdu de vue. Il y a trop de différence entre les expressions du visage et l’état intérieur énergétique et émotionnel. Cette différence entre ce qui est montré au monde et ce qui est ressenti est la marque de fabrique de la dépression souriante.

Peu à peu, on se perd entre le sourire affiché et la lassitude une fois rentré chez soi.

Au niveau énergétique, ce fossé crée une rupture qu’il faut prendre au sérieux.

Pour être en harmonie, les énergies doivent être justes.

  • Fatigue
  • Perte d’entrain même pour des activités qui procuraient du plaisir
  • Sommeil perturbé
  • Impression de « flotter »
  • Impression d’être sur pilote automatique la journée
  • Insomnies ou au contraire hypersomnie (on dort trop)
  • Afficher une mine souriante pour cacher ses émotions.



Dépression souriante, témoignages

Avec son autorisation, voici l’expérience de dépression souriante de Mélanie

Mélanie était toute jeune maman quand son conjoint a décidé que la vie de famille ne lui convenait pas et préféré fuir ses responsabilités. D’un tempérament très fort, Mélanie a tenu la barre. Dans un premier temps, sa colère l’a comme portée dans chaque changement Elle a décidé de faire face, sans jamais rien lâcher. Sans jamais rien montrer à sa fille, pour ne pas la perturber. Puis à ses parents pour ne pas qu’ils s’inquiètent. Les collègues. Les amis.

Au bout d’un an, il lui a semblé que quelque chose d’elle lui échappait. Elle ne savait plus vraiment qui elle était. Surtout, elle ne se reconnaissait plus dans ce rôle de super maman parfaite et courageuse que tout le monde lui renvoyait. Impression de devoir porter ce masque en permanence, comme s’il était « honteux » pour une maman célibataire de ne pas être une superwoman. Il était de plus en plus difficile de se lever le matin, même le week-end. Pour le reste du monde, Mélanie était une personne solaire, qui était forte et avait toujours la patate. Un boute en train, même. Personne dans son entourage n’a perçu sa souffrance émotionnelle.

Pourquoi cacher sa dépression est une mauvaise idée

Les réponses sont toujours altruistes, preuve s’il en est que les dépressions souriantes touchent les personnes sensibles et aimantes.

On ne veut pas embêter ses proches avec ses états d’âme. On se dit que si on fait comme si tout allait bien, tout ira bien. La peur de ne pas se montrer à la hauteur. La honte parfois empêche d’exprimer une émotion comme la tristesse.

En fonctions des situations, c’est la culpabilité qui peut pousser à cacher sa dépression.

Quelles que soient les raisons, le résultat est toujours le même : un grand déséquilibre énergétique.

Comme si le corps était squatté par un robot inconnu, sans émotions.

Heureusement, nos énergies instinctives ont la solution !


Lithothérapie et dépression : Retrouver sa voix, sa voie grâce aux pouvoirs du chakra de la gorge

La première étape pour opérer un changement est un nettoyage énergétique. Ensuite, il faut travailler les énergies du chakra de la gorge. Contrairement à ce qui est dit et répété un peu partout, le chakra de la gorge n’est pas uniquement celui de la communication. Son domaine est beaucoup plus vaste. Beaucoup plus puissant. Dans notre atelier, nous le relions à la légende personnelle, au chemin de vie.

Il est donc recommandé de faire appel à ses pouvoirs pour se retrouver soi. En finir avec les masques, les mensonges petits et grands. Vivre sa vérité est un cadeau. Voir les choses telles qu’elles sont. Et surtout les vivre avec nos émotions, sans filtres. La vie, c’est précisément ce mouvement !

Le bracelet chakra de la gorge travaille en douceur, avec son améthyste pour amener une forme de sérénité nécessaire à tout travail énergétique en profondeur. L’aventurine verte vient parler d’amour de soi, de tendresse mais aussi de souffle de vie. La sodalite et l’apatite viennent éveiller le chakra de la gorge et lui demander de nous montrer le chemin.

Les bienfaits de la lépidolite agiront sur votre humeur pour la stabiliser et amener une forme de paix intérieure

C’est l’alchimie parfaite pour se retrouver. Les premiers moments de travail du chakra de la gorge sont souvent assez remuants, mais c’est le signe que tout se remet à fonctionner


Dépression et chakra : Retrouver son ancrage avec la puissance du chakra racine

L’ancrage est un territoire intérieur sacré, solide, qui amène force et sécurité. Dans la dépression souriante, ce territoire est incertain, mouvant. Comme s’il avait laissé tomber…

L’objectif est donc de lui redonner toute sa puissance pour en bénéficier.



La composition de notre bracelet pour le chakra racine a été étudiée pour éveiller ce chakra, capturer son énergie et la maintenir au meilleur niveau ! Jaspe breschia pour capturer son énergie et assurer le retour de son territoire intime fort, quartz fumé pour le nettoyage en profondeur des vieilles pensées poussiéreuses, goldsand pour y allumer la lumière. La muscovite vient souffler un message de tendresse.

Si vous sentez votre territoire très affaibli, il faudra alors opter pour la bougie qui contient l’élément feu et une grande dimension spirituelle, en plus de tous les ingrédients pour le chakra racine.


Dépression souriante, que faire ?

Dans l’énergétique, il n’y a pas de petits pas, il n’y a que des réussites. Réussir à sortir de sa zone de confort ne serait-ce que d’un demi millimètre est une immense victoire à célébrer comme il se doit !

Dans vos énergies intérieures retrouvées, tout sera apaisé, et vibrant. Vous aurez retrouvé votre voix/voie, sur un territoire intime fort.

Il suffit ensuite de réajuster sa relation au monde pour réussir sa mission.

C’est le plexus solaire qui détermine la frontière entre soi et le reste du monde. Entre soi et ce que l’on montre au monde.

En général, quand le chakra racine et le chakra de la gorge sont en équilibre, il n’est pas nécessaire de travailler son plexus solaire qui se mettra au diapason tout seul.

Pour savoir comment se porte votre plexus solaire, vous pourrez faire le test ici,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.