Comment calmer sa colère intérieure pour se libérer

rupture amoureuse difficile

La douleur émotionnelle se traduit de bien des façons, dans la sphère physique ou émotionnelle. Et parmi la palette d’émotions humaines, c’est la colère intérieure qui cause le plus de dégâts. Pour savoir comment l’évacuer, certaines étapes sont nécessaires.

Qu’est-ce-que la colère ?

Sun Tzu le répétait dans son manuel l’Art de la Guerre : connaître son ennemi est le premier pas vers la victoire. La colère est une des 4 émotions fondamentales, aux côtés de la peur, de la joie, et de la tristesse. Elle déclenche notre instinct primitif, pour le faire réagir à une attaque, une injustice ou encore en réponse à une frustration.

Tout comme le stress, c’est l’amygdale qui s’auto proclame chef d’orchestre. La fuite ou l’affrontement. La colère se déclenche quand le flux d’hormones est trop important. La réaction devient impulsive, imprévisible, incontrôlable. Selon les études menées, il faudrait en moyenne vingt minutes pour décompresser d’une colère.

Sauf que… Quand les colères ne sont pas exprimées, leur durée de vie est éternelle.

Dans un monde idéal, les colères pourraient s’exprimer tranquillement, en mode communication non violente. Les phrases commenceraient par :

  • Je me sens blessée
  • Je trouve que ton comportement est injuste
  • Je trouve que tu m’attaques

Et tout se finirait autour d’un café pour apprendre de ce ressenti et ne pas le reproduire.

Malheureusement, dans la vraie vie, les situations sont bien différentes. S’énerver dans un embouteillage, se crisper sur de petites incivilités au quotidien, subir une hiérarchie abusive, des clients difficiles… Ou pire : s’énerver contre soi… La colère se déclenche toujours, mais elle ne peut pas s’exprimer.

Ou plutôt, elle s’exprime, mais plus tard, et pas toujours de la bonne façon.

Une colère intérieure s’installe dans le corps et l’esprit

Chaque situation est différente, bien sûr, mais dans les grandes lignes, le schéma est toujours le même. Une colère intérieure s’installe dans le chakra qui l’a déclenchée. Si votre colère est issue d’une attaque, c’est le chakra du plexus solaire qui normalement l’accueille désormais. Si votre colère est réprimée parce que vous ne pouvez pas la communiquer : c’est le chakra de la gorge. Si vous vous sentez menacé-e par l’intensité de vos ressentis : le chakra racine.

C’est la complexité qui fait la beauté d’une personnalité… La colère peut décider de se déplacer, de s’incruster dans une situation qui ne lui appartient pas.

Nous avons tous connu une journée difficile. Une petite frustration le matin sur le trajet du travail. Encore une autre au travail, et puis à la pause déjeuner, etc… La frustration accumulée et intériorisée peut ressortir la semaine d’après dans un contexte complètement différent.

Notez qu’elle peut s’exprimer au travers de symptômes physiques. Souvent la peau, qui est notre frontière entre l’intérieur et l’extérieur.

Le principe de la cocotte minute n’est étranger à personne, et il est important pour comprendre comment calmer sa colère intérieure.

Comment calmer sa colère intérieure simplement

Si vous êtes en train de lire cet article, c’est que vous avez pris le temps de chercher et de trouver ce qui vous causait des problèmes. Une bonne moitié du chemin est en fait parcourue. Cette bonne nouvelle énoncée, reste la seconde moitié, et voici nos conseils.

Pour calmer sa colère intérieure, il faut d’abord la capter, donc de l’énergie. Tenter une méditation silencieuse d’une heure avec un esprit agité sera compliqué. Mais après une séance de sport, pourquoi pas.

S’occuper du chakra impacté est toujours une bonne idée. Les chakras sont toujours très réactifs en contact avec d’autres sources d’énergie, et notre compétence, ce sont les pierres naturelles.

Vous trouverez sur notre boutique des bracelets de lithothérapie pour chaque chakra, et également des bougies avec pierres naturelles ajoutées dans notre atelier du Var. Ces bracelets ont tous été testés par des cobayes (heureux et volontaires), avant d’être commercialisés.

En cas de doute sur le chakra impacté, nous vous conseillons d’orienter vos efforts sur le chakra de la gorge, le centre énergétique de la communication, de la vérité.

Exception à la règle, si l’estime de soi est basse, et que vous traînez ces colères non dites par peur du conflit par exemple, alors, il faudra tenter une combinaison plus complexe : cœur (pour l’amour de soi et le pardon), racine (pour affirmer son identité) plexus solaire.

L’améthyste est toujours toujours toujours (oui, toujours) utile.

Autres techniques efficaces

Côté sophrologie, qui fonctionne aussi à merveille, vous pouvez choisir de vous faire accompagner pour « revivre » en douceur le moment qui a déclenché votre colère. C’est une expérience à ne pas vivre seul, car cela pourrait ouvrir la boite de pandore. Un exercice pratiqué est celui du bateau (ou cas extrême, celui du punching ball). Après une relaxation complète du corps, visualiser un bateau s’approcher en bord de mer. C’est un bateau spécial, qui peut charger les colères et non-dits. Cet exercice est délicat, car il nous demande de penser à ce qui fait du mal, mais c’est pour mieux s’en débarrasser ! Chaque émotion négative peut être nommée, calibrée puis déposée dans ce bateau spécial. Enssuite, quelques respirations suffisent pour le faire partir loin , très très loin.

Si vous n’êtes réceptif-ve ni aux énergies des pierres, ni à la sophrologie, pourquoi ne pas tenter ce rituel qu’on adore ici : les ballons. Gonflez un ballon avec dedans un petit mot qui contient ce dont vous ne voulez plus. Le jour de votre choix, vous pouvez lâcher ce ballon, en conscience. Certain de mes patients prennent une photo du ballon dans le ciel.. Pour se rappeler de ce jour qui marque la liberté

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *