Apprendre à dire non paraît souvent impossible. Comment refuser d’aider un collègue, ou pire un responsable ? Comment dire non à un ami qui déménage et a besoin d’aide ? A première vue, dire non pourrait ressembler à un acte nocif. En réalité, c’est tout le contraire. Chez Hello Karma, nous croyons fermement à deux principes : Principe numéro 1 : accepter quelque chose alors qu’on a envie de refuser, c’est se renier soi. Principe numéro 2: refuser simplement (et poliment) est la seule façon d’entretenir des relations saines et durables. La recette magique se trouve dans votre grimoire personnel, au rayon respect de soi.  

La question délicate de l’environnement professionnel 

La légende raconte qu’un être humain ait toujours dit ce qu’il pensait et pensé ce qu’il disait tout au long de sa vie. Son chakra de la gorge était libéré.
Pour le reste de l’humanité, le chemin est un peu plus accidenté.

Il suffit d’une période difficile, et le besoin de plaire à tout le monde peut devenir la priorité. Traverser une période pendant laquelle le regard des autres conditionne la confiance en soi ou la réussite.

Nous avons tous connu un moment au travail ou en amour, qui nous a contraint à dire oui.

La période d’essai est l’essence incontournable ou on peut se sentir obligé de dire oui. Une période professionnelle délicate, ou il est très difficile voire risqué de dire non. Equilibre délicat, car il s’agit de poser les bases de son futur travail. Votre nouveau collègue vous demande de l’aide sur un dossier ? Oui. Votre patron vous demande un café ? Oui. Des heures supplémentaires ? Oui.

Tout peut alors basculer. Si l’ambiance de travail est saine, ces quelques demandes ne deviendront pas une habitude, et il sera possible de poser les limites de ce qui est acceptable si le besoin s’en fait sentir. Si la culture d’entreprise est défaillante, alors cette première période risque bien de se pérenniser.  

comment dire non


Apprendre à dire non en amour

Trouver l’âme sœur, se laisser aimer, aimer… La vie prend tout son sens avec un minimum d’élans du cœur. Le désir de construire une relation est le point commun de tous les humains. Quand le désir de se mettre ou de rester en couple est immense, dire non peut ressembler à un parcours du combattant. Ne risque-t-on pas de froisser l’être aimé et de courir le risque de le voir partir ? Pourtant, dire non à quelque chose, ca n’est pas dire non à la personne Et puis… Comment faire la différence entre une simple concession et nier ses propres envies ? Notre réponse est simple : tout est question de territoire.  
 

Reconquérir son Territoire Intime

Après un temps, le déclic finit toujours par se produire. On apprend à arrêter de se faire vampiriser. Tout s’éclaire. Si on doit trop souvent se forcer à dire oui alors qu’on voudrait dire non, c’est parce qu’on nous en demande trop. Cette règle fonctionne dans tous les domaines, amour ou travail. C’est au fond aussi simple que cela. La raison de toutes ces demandes qu’on a envie de refuser ? Les personnes en face ne respectent pas nos valeurs, ni nos besoins… Après tout, il y a des chances que le collègue qui demande le même service toutes les semaines depuis des mois soit parfaitement conscient qu’il ou elle dépasse les bornes. Mais si la réponse est toujours oui, pourquoi ne pas recommencer ?

#Visualiser le territoire

La première chose à faire pour apprendre à dire non sans se brusquer est de poser les limites. Déterminer un périmètre de sécurité et s’y tenir.

Vous verrez.

Le simple fait de le décider avec ses tripes change déjà vos énergies. Et ce changement sera parfaitement palpable par votre entourage. En séance ou en séminaire, nous posons les bases de ce territoire : Une étoile : moi Un premier cercle : la famille ultra proche, ou le cercle d’amis… La tribu au sens le plus exclusif du terme

Un second cercle plus large : la famille ou les proches un peu moins proches.

Un troisième cercle plus large : les collègues Et autant de cercles nécessaires pour arriver à inclure le reste du monde. Il ne reste plus qu’à déterminer jusqu’à quel cercle vous acceptez de bon cœur de vous plier en 4. Et le reste du monde attendra…

apprendre à dire non

#La bougie Louve

C’est notre objet totem préféré pour reconquérir son territoire. Cette bougie Louve occupe une place spéciale à l’atelier. Elle accompagne chacun de nos séminaires sur le féminin sacré. Ses énergies sont absolument justes : puissance et sagesse, instinct et force.

La louve apporte une protection que notre corps reconnaît tout de suite.

La nature magique et sauvage qui vient protéger le territoire… L’instinct animal a parlé. La louve veille !

Le territoire est à nouveau bien gardé. Ne rentrent que les personnes autorisées. Les échanges de tous les jours se passent aussi (surtout) à un niveau énergétique.

BOUGIE LOUVE



Reconquérir son chemin de vie avec le chakra de la gorge

Le territoire étant bien gardé, il reste à repenser son chemin de vie!

Il est possible de refuser poliment de rendre service sans ressentir le besoin de se justifier pendant des heures.  Désolée, je ne peux pas cette fois. Ou une petite justification, quand il s’agit d’un proche : Mince, j’ai déjà calé toute ma journée, tu me préviens trop tard.

De toutes les façons, l’énergie vitale ayant augmenté, le nombre de demande devrait à ce stade avoir chuté pour ne laisser que les demandes d’aides sincères, qui sont plus faciles à accepter.

C’est mathématique ! Parler sa vérité est une habitude qui se prend vite. Les bienfaits de cette fluidité dans les échanges sont immenses. Une impression de facilité, de légèreté.

Soudain les relations sont plus saines. Les choses sont vraies, et à leur place. Il n’est plus nécessaire de s’exister d’avoir un avis.  Et tant pis si votre nouveau vous fait grincer des dents. Ca n’est plus votre problème. Les premiers cercles de votre territoire sont plus forts, plus dans la justesse et la vérité. Les faux semblants sont aux oubliettes. Le chakra de la gorge est celui de notre légende personnelle. Etre en accord avec soi, ses mots, ses maux est le plus beau cadeau que l’on puisse lui faire.

Nos créations pour le chakra de la gorge sont disponibles ici :

Post-scriptum #1

L’ancrage aide à apprendre à dire non, chakra racine quand tu nous tiens Si vous lisez notre blog, vous savez l’amour que l’on porte au premier des chakras ! Le chakra racine est la porte d’entrée de l’énergie vitale. Quand il est en équilibre, l’identité est forte. Les valeurs sont fortes et défendues au besoin. L’adage populaire parle de personnes droites dans leurs bottes. Mais on peut également parler de charisme et de puissance intérieure.


Post-scriptum #2 : Attention,  ne pas oser dire non est une fabrique à burn out.

Il existe des milliers de situations qui conduisent au burn out. Parmi elles, la perte de sens.

Quand ce que nous faisons n’ a plus de sens, ou est à contre courant de nos valeurs, alors une souffrance prend forme.

C’est d’autant plus vrai quand il est impossible de parler sa vérité, de refuser telle ou telle réunion (qui aurait pu être un email) au motif d’une journée déjà trop remplie. Il faut alors lutter chaque jour pour trouver le courage d’aller au bureau, d’éffectuer des tâches, encore et encore. Et cette énergie nécessaire finit par nous consumer. Cette notion de puissance du feu, et de surchauffe est très liée au burn out. Elle est inhérente au plexus solaire, notre feu intérieur qui est la première ligne de défense face au stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.