Comment se libérer des ruminations mentales ?

se libérer des ruminations mentales

Comment se libérer des ruminations mentales ? Cette question revient à chaque séance de sophrologie ou de méditation. Chacun l’exprime à sa façon… Je pense trop, je réfléchis trop. Je ne suis plus dans le présent, à force de penser à ce qui risque d’arriver demain, à ressasser ce qui s’est passé hier. Je n’arrive pas à m’endormir. Ce qui différencie une pensée d’une rumination est la répétition et le caractère anxiogène. Alors, comment faire ? Comment mettre un terme à ces ruminations mentales qui épuisent l’organisme ? On vous donne nos meilleures astuces, à tester toujours dans la bienveillance avec soi.

Pour se libérer des ruminations mentales, le mieux est de les accueillir (même si c’est difficile!)

Tous les spécialistes de la relaxation vous le confirmeront. Tenter d’ignorer un tourment intérieur ne fait que le renforcer. Pour bien comprendre ce mécanisme qui produit l’effet inverse de celui désiré, il faut imaginer un fumeur tenter de stopper son addiction en se répétant « je ne fume pas je ne fume pas » tout au long de la journée. Au final, toutes les pensées auront été tournées vers la cigarette. Pour les ruminations mentales, le mécanisme est le même. Dépenser son énergie à vouloir stopper les pensées répétitives ne fait donc que les nourrir…

Ce constat fait, il est alors facile d’imaginer le remède le plus efficace : il faut accueillir, les entendre ou mieux, les écouter. Le meilleur moyen de neutraliser une pensée répétitive est donc de lui faire de la place en conscience pour qu’elle puisse s’exprimer une bonne fois pour toutes. L’écouter un peu à la manière d’un enfant qui crie, qui râle, qui crie encore sans parvenir vraiment à faire entendre la cause de son tourment. Prendre par la main sa pensée anxiogène, la poser, la calibrer dans un environnement plus « rationnel », trouver des solutions, l’accepter, se rassurer, consoler… Bref, se réinventer en adulte au cœur de ses ruminations, car elles partent toujours de notre enfant intérieur.

Faut-il comprendre, analyser ses ruminations ?

Non, surtout pas ! Une rumination est le fruit d’un processus mental complexe qui peut remonter à des années ou à quelques heures. Pour que cela se mette en place, un contexte particulier est nécessaire : une attitude négative rencontre un événement qui ravive une situation antérieure. Laquelle et quand est-ce que çà c’est passé ? Chez Hello Karma, nous pensons qu’aller jusqu’à la source de cette rumination n’est pas nécessaire pour s’en débarrasser. L’ici et maintenant suffit pratiquement toujours. D’ailleurs le simple fait d’apposer l’étiquette « rumination » à une pensée participe déjà beaucoup à la désamorcer… pour peu que l’étiquette soit déposée avec délicatesse. Le mieux est de focaliser son attention sur le positif, c’est à dire : comment aller mieux.

 

L’énergie des pierres est un support précieux

Personne ne naît inquiet ou angoissé. Les inquiétudes, angoisses, sont l’incarnation d’énergies bloquées, liées au passé, à un événement, dont le souvenir s’est installé. Elles peuvent aussi être dues à une énergie stagnante par manque de joie, d’élan, à un souffle de vie qui ne trouve plus son chemin, ou parfois à cause d’un manque d’amour de soi. C’est pour cela que les pierres sont une aide précieuse pour se libérer de ses ruminations.

Chaque situation est unique, mais nous pouvons faire quelques propositions 🙂

  • Le quartz rose est une pierre de joie et d’élan, dans la douceur. Elle est très utile pour s’apaiser et se reconnecter à plus de « vivant ».
  • Le jaspe breschia joue dans la cour des grands, avec une énergie d’ancrage puissante dans le présent. Quand je suis dans le présent, il n’y a pas de place pour les ruminations mentales.
  • Regonfler le cœur avec de l’aventurine verte est toujours une bonne idée.
  • Le quartz fumé agit sur les colères, les rancœurs anciennes qui finissent par nous piloter en silence. En porter aide à s’en libérer.
  • Dormir en compagnie de l’énergie bienveillante d’une améthyste est un cadeau que l’on se fait ; Cette pierre nettoie les énergies stagnantes. Nous l’utilisons pour nettoyer les pierres que nous recevons des quatre coins du monde, c’est dire son pouvoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *