La Respiration Pranique, ça Change La Vie !

respiration pranique

Et si respirer profondément pouvait changer la vie ? Chez Hello Karma, nous y croyons dur comme fer. Une respiration profonde, abdominale, en contact conscient avec le diaphragme diminue le rythme cardiaque, permet de relâcher les tensions, libère le mental des pensées anxiogènes. Un joli trio de réussites pour un mieux-être garanti.

 

La respiration pranique, qu’est ce que c’est ?

C’est une respiration très particulière, ancienne, pratiquée par les adeptes du yoga méditatif. Elle est préconisée pour un retour à l’équilibre immédiat. Sa particularité est qu’elle apaise et énergise en même temps. Cela peut sembler contradictoire. Mais en réalité notre état naturel est la force tranquille. Pour se le figurer, on peut imaginer une lionne se reposant sous un arbre. Le repos est bien présent, mais sa vigilance est toujours active. C’est cela la force tranquille : le calme, et la capacité à réagir en une fraction de seconde, avant de revenir au calme à nouveau… La respiration pranique est instinctive, liée au chakra racine. Elle nous rapproche de notre animalité.

En situation de stress, si le retour au calme n’est pas rapide, tout se dérègle dans l’organisme. La respiration devient plus haute. On pompe avec les épaules. Les niveaux de cortisol augmentent, maintenant un état d’hypervigilance constant. L’épuisement physique est dû à un manque de sommeil réparateur, et à ce mental, alimenté par la respiration haute, qui semble se considérer en territoire ennemi.

Nous l’avons tous vécu. Un moment de panique, de colère noire, de stress intense… Et quelqu’un qui nous recommande de nous calmer. Comme si, par un coup de baguette magique tout allait s’arranger. Or, quand une émotion primitive est exprimée, ces conseils de calme ne sont pas entendus. C’est physiquement impossible, puisque notre corps est en alerte. L’immense force de la respiration pranique est de savoir se connecter à ce haut degré d’énergie pour aller la chercher justement. Et ensuite la rediriger vers son état naturel : le calme. Bonus ultime de cette respiration quasiment magique : elle rétablit le flux d’énergie dans les chakras !

 

Respiration pranique et diaphragme

La respiration pranique exige de se connecter au diaphragme pour fonctionner. Le diaphragme est un grand muscle en forme de papillon, situé sous la poitrine. On ne peut pas le toucher, comme l’estomac par exemple. Pour le repérer, il faut se concentrer sur sa respiration. Quand on inspire, le diaphragme descend, comme poussé vers le bas par le souffle d’air, à la manière d’un piston. A l’expiration, le muscle remonte.

Pour mieux comprendre, on peut même imaginer souffler dans une paille. Quand on expire, l’air descend dans la paille. Quand on inspire, l’air remonte. Si vous avez du mal à repérer ce fonctionnement, serrez les abdos, les mains croisées derrière la tête, penchez un peu en avant et inspirez profondément. Vous devriez ressentir ce mouvement plus facilement. C’est important de le comprendre, car la respiration pranique est différente des respirations de sophrologie, dites abdominales et profondes. L’objectif ici n’est pas de respirer dans son ventre, mais bien de relancer le « tuyau » respiratoire, de la bouche/nez au nombril.

 

Le principe

Une fois le diaphragme repéré, prenez quelques minutes pour bien vous connecter à son mouvement. Inspirez, expirez, en focalisant sur ce tuyau respiratoire. Vous y trouverez une grande sensation d’apaisement. Ensuite, les choses sérieuses commencent 🙂

Les abdos serrés (on vous a prévenu que la respiration pranique est aussi énergétique), essayez de contracter ce « tuyau » en vous appuyant sur les mouvements du diaphragme, comme pour le masser en le serrant un petit peu. L’impression que l’on recherche est de respirer « derrière son ventre », dans la colonne vertébrale presque. Autre visualisation possible : à l’expiration, vous devez avoir l’impression de plaquer votre ventre sur votre colonne vertébrale.

Le déroulement de la respiration pranique est le suivant :

  • Inspiration en poussant le diaphragme vers le bas en comptant jusqu’à 7.
  • Temps de rétention d’air de 3 secondes (diaphragme immobile)
  • Expiration en comptant jusqu’à 7

Le cycle est à reproduire 7 fois, en conservant un ou deux mouvements respiratoires normaux entre deux cycles.

 

Lithothérapie et respiration pranique

La respiration pranique est une forme de relaxation active, basée sur les chakras et la circulation des flux (le prana). Elle peut, si on pratique, induire un état de méditation. Notre idée est de proposer notre bougie des 7 chakras à allumer avant de pratiquer l’exercice. Si vous souhaitez relâcher le diaphragme, le plexus solaire est une porte d’entrée imbattable. Vous pouvez poser de la citrine sur votre centre énergétique. Cela aidera beaucoup à rétablir l’équilibre.

Mis à jour le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[]