Dans mes recherches, il y a quelques années maintenant, j’ai pu constater deux choses : C’était facile sur internet ou dans les librairies de trouver l’emplacement des 7 chakras du corps humain. Par contre, quand j’ai voulu approfondir la notion même de chakra (après tout, qu’est ce que c’est, un chakra?), pour mieux cerner mon plexus solaire miraculeux, la quête s’est corsée.

J’ai trouvé des explications assommantes et apparemment destinées à des experts. « Chakra est un terme sanskrit, issu du kundalini yoga ou de l’aryuverda », ou encore « un chakra est un disque ».

Le premier écrit évoquant les chakras remonte à 1500 avant Jesus Christ. Il est bien sûr plus que probable qu’avant cette date, la tradition orale ait circulé de générations en générations jusqu’à ce que justement, elle soit mise par écrit. Traditionnellement les chakras sont des centres énergétiques, illustrés sous la forme d’un disque. Le terme « chakra »peut-être utilisé pour tout ce qui a trait au cyclique :la roue du temps : khala Chakra, la roue de la vie : jivana chakra, etc… Dans la mesure ou ca tourbillonne, , on peut parler de chakra.

Autre particularité, les chakras ne siègent pas dans le corps physique des êtres humains. Ils se trouvent dans le corps subtil (ou encore corps astral), le jumeau énergétique du corps physique. Alignés au centre de ce corps subtil, ils communiquent entre eux, et peuvent atteindre n’importe quelle cellule du corps. Bien sûr les corps subtil et physique sont entremêlés, inséparables.

Sans vouloir offenser les puristes, je pense que l’on peut comparer les chakras à des batteries rechargeables, qui se chargent d’énergie positive quand elles en trouvent, et se déchargent en communiquant les unes avec les autres, ou lorsque la sollicitation est trop forte. Quand il n’y a plus de jus, elles s’éteignent. La conséquence d’une batterie déchargée au milieu de batteries fonctionnant à plein régime est un déséquilibre, comme une chaîne de transmission avec un maillon faible.

D’ailleurs les yogis passent une partie de leur journée à équilibrer leurs chakras.

Un chakra est protéiforme. Il peut être en équilibre, ouvert ou fermé, ou bien actif ou endormi. Contrairement à ce que l’occident comprend du yoga, un chakra fermé n’est pas forcément en souffrance. C’est peu-être une réaction de protection, ou mieux encore, une façon d’équilibrer le flux d’énergie vitale. De la même façon que l’on peut accorder un instrument de musique et ne pas en jouer, nous pouvons passer du temps à harmoniser nos chakras, sans vouloir les ouvrir à tout prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.